Pour Naomi, écrire est un plaisir, elle a toujours aimé ça. Elle nous raconte ici avec enthousiasme et sérénité son parcours entre joies et difficultés. Son premier feel-good : le début d’une aventure !

Qui es-tu en quelques mots ?

J’ai commencé par enseigner la philosophie et mené des recherches pendant plusieurs années à l’Université pour ensuite créer ma société et me tourner vers l’accompagnement plus personnalisé avec la formation en management, communication et développement personnel et le coaching

J’ai 37 ans, je suis en couple et nous attendons notre premier enfant. Pour ce premier livre personnel, j’ai choisi un pseudonyme : Naomi Quetzal. Le quetzal est un oiseau qui se laisse mourir si on le met en cage ; j’aime ce symbole de liberté

Parle-nous de ton livre

C’est le premier d’une série de trois tomes : Ils vécurent heureux mais pas ensemble, sorti le 16 mai 2019 aux Editions de l’Opportun. A travers les expériences amoureuses vécues par mon héroïne, Thylane, au fil de ses doutes, de ses décisions et questions, j’invite le lecteur à se découvrir, prendre du recul par rapport à son propre vécu tout en passant un bon moment. L’air de rien et avec humour, du premier baiser à la relation sérieuse en passant par les rencontres sur internet, le lecteur peut se surprendre, se rendre compte qu’il n’est pas le seul à vivre ça et que ce n’est pas si grave.  

Depuis combien de temps avais-tu envie d’écrire un livre ?

J’écris depuis toujours, pour moi mais aussi et surtout dans le cadre de mon travail. J’ai commencé à écrire de petites histoires sur les situations amoureuses, sans plan, sans penser que cela pourrait devenir un livre. J’ai fait lire à mon entourage et posté quelques chapitres en ligne gratuitement. Les retours vraiment positifs m’ont poussée à tenter l’aventure.

Alors je me suis lancée ! J’ai travaillé sur la structure pour suivre l’ordre chronologique mais cela donnait un énorme livre ! Je me suis rendu compte que je pouvais le découper en trois parties : les relations hétérosexuelles (première fois, rencontres sur Internet, famille recomposée…), les relations homo et bisexuelles (Et si l’homme de ma vie était une femme à paraître en 2020) et enfin, les autres types d’amour (poly-amour, libertinage, quête d’identité à travers les relations amoureuses…) avec comme titre Arrêtez-moi si je ne vais pas assez loin.

J’ai lu les conseils de Cindy sur le thème “Comment mieux vendre son livre”, j’avais envie de savoir ce qu’une fille comme elle disait à ce sujet. Cela m’a aidée à sauter le pas.

J’ai envoyé le premier tome à plusieurs maisons d’édition. Les Editions de l’opportun cherchaient justement à créer une filière feel-good et m’ont très vite répondu, c’est là que l’aventure de l’édition a commencé. 

Que voudrais-tu dire à tes lecteurs ?

Ne vous attendez à rien mais soyez prêts à tout. Laissez-vous surprendre et soyez toujours sûrs que quelque chose de merveilleux peut arriver !

Comment t’organises-tu pour écrire ?

Ecrire est un plaisir et je veux que ça le reste, j’écris donc quand j’ai du temps. Le bonheur, c’est d’écrire l’été au bord de l’océan. Je fais en sorte que chaque moment d’écriture soit agréable.

Quelles sont tes difficultés ? Comment les gères-tu ? 

Le quotidien (pro et perso) a la priorité, je dois donc savoir m’arrêter parfois pendant de longues périodes et ce n’est pas toujours facile de me replonger dans ce que j’ai écrit. Ensuite, pour aller jusqu’au bout du projet, il faut savoir persévérer et accepter de passer par des moments moins agréables comme la relecture ou la structuration.

Maintenant que mon livre est publié, avec ma grossesse et mon travail, je n’ai pas beaucoup de temps pour en faire la promotion. J’espère pouvoir être disponible pour les prochains tomes.

Tes joies ? Tes découvertes ?

Les retours que j’ai, les discussions avec mes lecteurs, c’est génial ! Mon livre m’a permis de faire de belles rencontres.

Que voudrais-tu dire à Cindy ?

En parlant de belles rencontres… Je l’ai découverte sur Internet et j’ai été touchée par son parcours, son goût pour l’écriture, son hypersensibilité. J’aime sa newsletter dans laquelle elle partage ses succès mais aussi ses ratés : merci de partager ça Cindy, ça fait du bien de se sentir moins seule ! 

Un message d’encouragement à ceux qui veulent écrire un livre ?

Écrire est un plaisir, ne l’oubliez pas ! Si l’écriture est fastidieuse, ce sera fastidieux pour le lecteur. Si vous le pouvez, ne vous forcez pas quand ce n’est pas le moment, attendez que tout se libère. 

Courage pour les dernières étapes ! Elles sont difficiles mais ce sont elles qui permettent d’arriver à l’aboutissement du projet, et quel bonheur !

Toi aussi, écris et vends ton livre sans baisser les bras et sans te sentir seul(e) grâce au coaching auteur de Cindy Ghys. Tu peux la contacter grâce à ce formulaire :  👇 https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdjXJIJNik3tQKWBt498U1hMOUCq2lC1a0r8lO7fXGmIgUY-w/viewform

Écrire et vendre son livre sans perdre de temps et sans se faire plumer :

Recevez dans votre boîte mail le Pack Auteur Express