Sélectionner une page

Almakan a toujours écrit et ce sont les réflexions et interrogations de son fils sur le monde qui ont été le déclencheur pour publier son premier livre. C’est un pied de nez au pessimisme ambiant. D’ailleurs, pour elle, l’écriture est une joie.

Quelques mots sur toi pour commencer ?

Jusqu’en 2016, j’étais ingénieure-conseil et j’ai depuis switché ma vie pour devenir une artiste transdisciplinaire. J’ai dirigé des entreprises pendant 20 ans, dont la mienne pendant 12 ans, en tant que conseil auprès des dirigeants politiques. C’est à la suite d’un accident de la vie qui m’a immobilisée pendant près de 2 ans que j’ai eu envie d’exprimer plus librement qui j’avais envie d’être. L’écosystème politique m’avait rendu malade jusqu’à l’écœurement. J’ai alors décidé de faire mon coming-out artistique (ce qui est en réalité mon rêve depuis toujours), mais qui était une ineptie absolue dans mon environnement professionnel et familial. 

Tu as eu envie d’exprimer cette prise de conscience dans un livre ?

Oui, mon livre L’éveil du mougeon #jenebelepasjevole est un pied de nez à tout ça ! J’y transmets un message humaniste et positif : on en entend parler souvent mais selon moi, l’effondrement de notre société n’est pas acté, je pense qu’un futur plus vivable et humain est possible, et qu’il est même de notre devoir d’imaginer une fiction qui crée autre chose que de la dystopie. Le fatalisme n’est pas dans mes gênes. Je suis certaine que demain sera meilleur mais que cela se fera sans les politiques.

Quel a été ton parcours d’édition ?

J’ai fini l’écriture de mon livre en 2018 et je l’ai proposé à douze maisons d’édition. Un tiers étaient intéressées mais demandaient des modifications qui, selon moi, altéraient trop profondément l’âme du livre. Si ça avait été un roman, j’aurais probablement réalisé les modifications ; mais ce livre est une autofiction et par conséquent, trop “personnelle” pour subir des changements profonds. Pour garder ma liberté, j’ai choisi l’auto-édition et l’ai sorti le 9 juillet 2019 sur Amazon et sur ma librairie en ligne pour donner une autre option aux lecteurs. Le fait d’avoir eu des réponses positives m’a soutenue dans l’idée que mon livre avait sa place.

Depuis quand écris-tu ?

Depuis mes 10 ans ! Je me suis toujours dit que j’en ferais mon métier. J’ai d’ailleurs de quoi écrire plusieurs romans et le prochain, un roman d’anticipation cette fois-ci, est déjà en écriture. 

Mais ce premier livre s’est invité de manière impromptue. Mon fils me posait beaucoup de questions sur notre monde et sur l’avenir qui m’ont secouée. Je les retranscris dans mon livre, elles sont toutes véridiques. Il m’a sorti de ma torpeur et m’a permis de prendre conscience qu’on accepte l’inacceptable depuis trop longtemps. Je ne peux pas lui laisser ce monde-là. Maintenant, je ne vais plus m’arrêter d’écrire parce que l’écriture est une joie !

Comment t’organises-tu pour écrire ?

Je suis très organisée, je fonctionne à l’objectif. Ce livre traînait depuis un moment, un jour je me suis dit qu’il était temps d’arrêter de procrastiner et je l’ai terminé en quatre mois, en écrivant de 5h à midi tous les jours.

Pour toi, l’écriture est une joie mais as-tu rencontré quelques difficultés ? Quel a été ton secret pour les surmonter ?

Ma principale difficulté est que j’écris beaucoup, sans pour autant avoir de méthode. Mon secret pour la surmonter, c’est Cindy ! C’est grâce au pack auteurs que j’ai pu avancer et poser mes idées dans l’ordre. J’ai utilisé sa méthode pragmatique pour structurer mon livre. 

Ecrire, c’était facile ! J’ai ensuite adhéré à son programme de coaching pour tout ce que je ne savais pas faire moi-même. Elle m’a donné des conseils pour rédiger ma biographie (c’est compliqué de se présenter) et pour la mise en page. Elle s’est aussi occupée de la correction. Sa vision marketing est très intéressante. 

Et le positif dans tout ça ?

L’écriture est une joie incroyable. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me transforme, me fasse évoluer. Cela n’a pas toujours été facile et j’ai beaucoup appris.

La suite m’a réservé encore de multiples surprises incroyables : la réception de mon livre papier, les retours qui ne viennent pas que de mes proches, des ventes dans toute la francophonie et aux USA, le parrainage de mon livre par Alexandre Jardin et une cosignature le 4 septembre 2020 sur le thème de la liberté… qui est un sujet central dans mon livre. Je sais qu’il y en aura d’autres avec les partenariats, les dédicaces et toutes les opportunités que cela m’ouvre.

Tu as beaucoup parlé de Cindy, tu voudrais lui dire quelque chose ?

Ce que j’aime dans son travail et que je ne trouve nulle part ailleurs, c’est que tout est très pragmatique et ce qui en sort est parfait. J’aime sa façon de travailler : elle arrive à allier créativité et méthode. Sa vision marketing est très pertinente. 

Elle a des idées lumineuses qui font tout basculer. Je lui dis vraiment merci pour tout ça !

Un message d’encouragement à ceux qui veulent écrire un livre ?

Écrire, ça nous transforme. L’écriture est une joie. Alors faites-le, osez !

Pour moi, l’auto-édition est une véritable opportunité pour les nouveaux auteurs, mais il faut savoir s’entourer de bons prestataires, comme Cindy. C’est vrai que le premier livre peut être douloureux, c’est un univers inconnu, il faut beaucoup de persévérance et d’abnégation. Ayez la Foi ! Après, on ne s’arrête plus !

Toi aussi, écris et vends ton livre sans baisser les bras et sans te sentir seul(e) grâce au coaching auteur de Cindy Ghys. Tu peux la contacter grâce à ce formulaire :  👇 https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdjXJIJNik3tQKWBt498U1hMOUCq2lC1a0r8lO7fXGmIgUY-w/viewform

Écrire et vendre son livre sans perdre de temps et sans se faire plumer :

Recevez dans votre boîte mail le Pack Auteur Express