Céline a voulu laisser une trace écrite à ses enfants de son histoire qui est aussi la leur. Mais derrière chaque vie unique, se cache un message universel. Le sien est plein d’espoir. 

Une petite présentation ?

J’ai 44 ans et je vis depuis 7 ans à Copenhague avec mon mari et nos deux enfants. 

Je suis coach de vie. Le plus souvent, ce sont des femmes expatriées qui viennent me voir, car elles ont un peu de mal à s’adapter et risquent la dépression. Je les accompagne pour qu’elles s’implantent en douceur et trouvent leur place dans ce pays qui leur est étranger.

Et l’écriture dans tout ça ? Tu écris depuis longtemps ?

Oui, depuis mes 16 ans. Je tenais un journal pour m’aider à me sentir mieux car mon enfance a été très difficile. Le déclic pour écrire un livre est venu avec mes enfants : je voulais absolument leur laisser une trace écrite de mon histoire, ma version des faits. Au départ, je ne pensais pas le publier mais voilà, il est sorti en auto-édition le 23 octobre 2019 (jour de mon anniversaire) avec pour titre Mes corrections : Parce qu’aucune encre n’est indélébile.

Qu’est-ce qui t’a poussée à le publier ? 

Au fur et à mesure de l’écriture, je me suis dit qu’il pouvait aider quelqu’un d’autre. C’est mon autobiographie, de mes 7 ans à aujourd’hui. À n’importe quel âge, on peut en retirer quelque chose.

Laisser une trace de mon histoire et de ce que je suis aujourd’hui m’a finalement paru évident. Et, en tant que coach de vie, je trouve important que mes clients sachent d’où je viens et en quoi je peux les aider.

J’étais déterminée. Le livre devait être fait, je voulais faire partie des gens qui ont commencé un livre et l’ont fini ! Comme c’était au départ un cadeau pour mes enfants, j’ai choisi l’auto-édition sur Amazon. Je n’ai pas commencé la promotion mais j’y pense.

Quel est son message ?

À travers mon histoire douloureuse (maltraitance, abus…), je m’adresse aux femmes d’aujourd’hui : si je m’en suis sortie, vous le pouvez aussi ! Bien sûr, cela demande un travail sur soi, une sorte de désintox pour arriver à tuer ses démons. Mais, cela vaut vraiment le coup de sortir de l’auto-victimisation. 

Je donne ma méthode pour retrouver l’amour de soi, ma technique de développement personnel pour avancer, se pardonner. Je veux montrer que malgré les épreuves de la vie, on peut faire de belles choses. Aujourd’hui, je peux le dire : j’ai trouvé mon paradis.

Comment t’es-tu organisée pour l’écrire ?

Je voulais l’écrire ce livre, j’ai travaillé dessus pendant 9 mois. Mon mari s’est organisé pour me laisser de l’espace et du temps pour le faire. 

Toutes les deux semaines, j’envoyais mon texte à une correctrice professionnelle pour travailler mon style, l’homogénéité, etc. Cela me donnait un objectif.

As-tu rencontré des difficultés ? Comment les as-tu surmontées ?

Avant de me lancer, j’ai fait beaucoup de recherches pour savoir comment écrire. Ce n’est pas évident de se lancer. C’est là que j’ai découvert le Pack auteurs de Cindy et son groupe de soutien sur Facebook : « écrire et vendre son livre avec joie« . Nous partageons nos difficultés, nos réussites. Lire que l’une d’entre nous avait fini son livre me donnait de l’énergie ! 

C’est aussi sur ce groupe que j’ai rencontré Ségolène qui a porté des yeux nouveaux sur mon livre quand il a été terminé. Elle a enlevé les dernières fautes et m’a donné des conseils sur certains mots, certains détails qui manquaient.e

L’écriture en elle-même m’a paru fluide. En revanche, la dernière étape m’a frustrée et m’a pris du temps : mise en page, couverture, mise en ligne… Cela demande du courage ! Mais j’ai cherché de l’aide auprès de mes proches et j’y suis arrivée.

En plus de la joie d’avoir écrit ton livre, as-tu fait de belles découvertes ?

Les retours des lecteurs (pour l’instant surtout des proches) m’ont touchée. Je me dis que ce serait dommage de ne pas en faire la promotion : je voudrais envoyer mon livre à de potentiels lecteurs pour avoir une plus grande visibilité et pour laisser une trace…

Que voudrais-tu dire à Cindy ?

Je lui suis reconnaissante ! Grâce à elle, j’ai trouvé des réponses et de la motivation. C’est vraiment bien ce qu’elle fait ! C’est difficile d’avoir un groupe en ligne actif mais elle y arrive et grâce à ça, elle va encore aider beaucoup de monde. 

Un message d’encouragement à ceux qui veulent écrire un livre ?

Ce qui motive, c’est d’avoir un but et une deadline à respecter. C’est vrai aussi qu’il faut discipline de dingue ! Mais quelle fierté de finir un livre ! 

C’est sûr, ce ne sera pas parfait, c’est impossible. Il faut savoir lâcher prise. Comme le dit Elizabeth Gilbert, mon autrice préférée : « Done is better than perfect ». À un moment, il faut laisser son livre comme il est, avec ses imperfections… et finir ce qu’on a commencé.

On est parfois limité par soi-même, ses peurs, ses pensées négatives. Ne vous rabaissez pas, n’attendez pas de permission. Je ne suis pas meilleure qu’une autre mais si vous avez besoin d’une permission, alors je veux bien prendre ce rôle : vous avez la permission. Lancez-vous !

Toi aussi, écris et vends ton livre sans baisser les bras et sans te sentir seul(e) grâce au coaching auteur de Cindy Ghys. Tu peux la contacter grâce à ce formulaire :  👇 https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdjXJIJNik3tQKWBt498U1hMOUCq2lC1a0r8lO7fXGmIgUY-w/viewform

Écrire et vendre son livre sans perdre de temps et sans se faire plumer :

Recevez dans votre boîte mail le Pack Auteur Express